Bureaux : 4 idées pour changer votre environnement de travail

No comments yet Permalink
Bureaux : 4 idées pour changer votre environnement de travail

Nous sommes à une ère où les conditions de travail évoluent sans relâche. De nouveaux concepts émergent partout pour s’implanter dans l’Hexagone où on les adopte volontiers. Vous aussi, vous avez la possibilité de dynamiser votre entreprise et de booster le bien-être de vos collaborateurs en leur offrant un environnement quelque peu non-conventionnel. Zoom sur les options qui ont la cote.

Le flex office 2.0

Les progrès du digital permettent plus de flexibilité dans le mode de travail. En effet, il est possible d’accéder aux dossiers ou même d’assister à des réunions sans forcément venir au bureau. Le concept flex office ou desk sharing qui est librement traduit par “sans bureau fixe” est né de cette flexibilité grandissante.

Le principe est très simple : personne n’a de bureau ni même de place attitrée. En arrivant dans les locaux, chacun choisit où il veut s’installer et près de qui il veut travailler. Evidemment, la règle du “premier arrivé, premier servi” s’applique puisque les postes de travail se ne réservent pas à l’avance.

En étant nomade et donc libre, chacun peut voir sa productivité accroître. Comment ? Simplement grâce à la possibilité de choisir l’environnement qui lui convient selon son état d’esprit du jour et ses humeurs. Flex office 2.0, c’est aussi avoir la perspective de changer de collaborateur au fil des projets et des tâches à accomplir.
Il va de soi que les travailleurs ont besoin d’être correctement équipés pour que le concept du flex office soit avantageux pour l’entreprise. Les ordinateurs portables et tablettes sont par exemple à privilégier aux ordinateurs de bureau afin de simplifier le changement de poste de travail. Les outils de communication (internet, téléphone) doivent également être parfaitement opérationnels.

La flexibilité s’invite aussi dans les horaires de travail, notamment en présentiel. Grâce au flex office 2.0, les collaborateurs ne sont pas obligés de venir au bureau tous les jours. Le télétravail s’invite ainsi au sein de l’entreprise, ce qui ne peut être que bénéfique. Des routes coupées, des bouchons, une grève des transports en commun… ne seront plus des obstacles à l’avancée des projets en cours.

Le coworking

Adoptée par les français depuis 2008, le concept des bureaux partagés ou coworking favorise la relation entre les professionnels de divers secteurs. Les personnes qui louent ces espaces peuvent travailler en tant qu’indépendants ou pour le compte d’une entreprise. C’est une manière de se couper de l’isolement, de tisser de nouvelles relations et de faire prospérer vos activités grâce à des collaborations avec des personnes appartenant à d’autres secteurs.

Les bureaux partagés se louent à l’heure, à la journée, à la semaine ou encore au mois. Vous pouvez donc changer d’environnement au gré de vos envies et ainsi multiplier les rencontres professionnelles. En plus de disposer d’un poste de travail convenablement équipé, vous pouvez aussi profiter des espaces de réunion, de l’espace détente et de la cuisine disponibles sur place. Vous n’avez pas à vous soucier de l’entretien des locaux et vous y venez uniquement quand vous en avez besoin.

Le slow workplace

Le saviez-vous ? Une personne qui travaille dans un espace ouvert (open-space, s’entend) subit près de 150 perturbations par jour. Ce sont parfois des choses qui semblent anodines comme un stylo qui tombent, les pieds d’une chaise qui crissent, les notifications sonores des ordinateurs et téléphones…. En réalité, ces “détails” peuvent affecter le niveau de concentration et la productivité.

Le slow workplace est la solution à ces dérangements. C’est une vision résolument zen des lieux de travail. On oublie donc les grands espaces où on a l’impression de vivre la journée de travail des autres en plus du sien et on mise sur des espaces plus intimistes qui font la part belle au calme. La lutte contre le bruit est donc la base de ce concept, ce qui implique de revoir l’isolation phonique ou du moins de proposer des postes de travail fermés aux collaborateurs.

L’office sweet office

Le travail s’impose dans les logements depuis des décennies, surtout lorsqu’il y a des dossiers urgents à boucler. Désormais, l’inverse est également possible. Office sweet office offre la possibilité de créer un environnement qui rappelle plus la chaleur d’un foyer que l’impersonnalité des bureaux. C’est donc une question d’agencement et de décoration qui consiste à rompre avec les codes standards.

On intègre volontiers une cheminée et des tapis qui vont réchauffer l’atmosphère générale. On ajoute ensuite quelques plantes vertes ici et là. On mise sur une déco qui donne plus l’impression de se retrouver dans un salon que dans un lieu de travail. Ainsi, les chaises classiques peuvent être remplacées par des fauteuils. Des espaces de détente sont créés au sein-même des locaux, ce qui va de la salle de sport à la salle de jeux (jeux de société, jeux vidéo…), en passant par des espaces de restauration résolument accueillants, des espaces dédiés à la sieste, un service pressing et plus encore.

Certaines entreprises ayant adopté l’office sweet office permettent même à leurs employés de venir avec leurs animaux de compagnie. Il va de soi que des mesures d’accompagnement doivent être prises comme la création d’un espace où les animaux peuvent manger, dormir et jouer sans déranger les autres collaborateurs.

Le bureau de demain existe déjà et prend diverses formes. A vous de voir quelle formule s’adapte le mieux à vos équipes et à vous-même, l’objectif étant de donner un coup de pouce au développement de votre entreprise.

Merci à Locopro Immobilier pour les conseils prodigués lors de la rédaction de cet article.

About Cathy

Leave a comment